Voici quelques réponses aux interrogations qui sont le plus souvent soulevées lorsqu’il est question de revoir son identité graphique.

Pourquoi faire évoluer son logo ?

Certains croient à tort qu’on ne touche jamais à un logo. Ils aiment leur logo tel quel et refusent d’envisager son évolution. On repère souvent un attachement affectif sincère de la part de ceux qui résistent mais aussi – et surtout – une vraie peur du changement !

En réalité, une entreprise qui s’accroche trop longtemps au même logo démontre une réticence à l’innovation et une fermeture face au changement.

Nos clients évoluent, le marché se transforme, la compétition s’étoffe… Il faut savoir se remettre au gout du jour.

Quand faire évoluer son logo ?

Les géants comme Pepsi, Coca-Cola, Microsoft, Apple et compagnie procèdent à la refonte de leur logo tous les 5 ou 10 ans. 

La dernière refonte du logo Pepsi a demandé 5 mois de travail et aura couté au final près d’un million de dollars ! Les grandes entreprises dépensent des fortunes pour sans cesse revoir et repenser leurs logos. 

Dans le cas des PME, on utilise souvent les moments marquants comme prétexte pour procéder à une refonte : 5e/10e/25e/anniversaire, fusion, changement de mains, etc.  

En fait, toutes les raisons, heureuses et moins heureuses, peuvent justifier le besoin d’un vent de fraîcheur dans l’image d’une entreprise.

Avec qui faire évoluer son logo ?

Les choix sont nombreux.

On peut confier la tâche au concepteur du logo original, d’autres préfèrent au contraire lancer le défi à quelqu’un qui aura un regard nouveau.

Si vous choisissez la deuxième option, assurez-vous de faire affaire avec les bonnes personnes. Consultez toujours le portfolio de l’entreprise ou de la personne avec qui vous voulez confier votre projet. Vous aurez ainsi un bon aperçu de leur style graphique. Rencontrez vos interlocuteurs, il y a de l’émotion dans l’image d’une entreprise, il faut donc que votre agence soit composée de personnes qui vous comprennent.

Quelques exemples de refonte

Sources :

Consultez notre Facebook

Ces articles devraient
vous intéresser