Plus qu’un point de vue c’est une evidence.

Alors que les petits commerces européens ont dû mettre la clé sous la porte le temps du reconfinement, le digital apparait de plus en plus comme la possibilité de faire vivre son business.

Pierre Danon, PDG de Solocal, dans une itw à chefdentreprise.com, fait part d’une approche qui coule de source selon nos observations sur le terrain.

Quelques semaines après le reconfinement d’un grand nombre de pays en Europe, le digital devient la solution de survie pour les petites entreprises, notamment pour les commerces

Après le premier confinement, les entreprises qui n’étaient pas très présentes sur le web en voulaient davantage, et celles qui y étaient absentes regrettaient de ne pas avoir franchi le pas plus tôt.

Le digital est devenu existentiel pour les TPE-PME.

Or, ce qui était une problématique à moyen terme à la rentrée pour certaines, est devenu une problématique à très court terme.

Il y a eu la sidération des petits commerçants qui ne s’attendaient à devoir fermer à nouveau leurs portes, puis leur colère.

Maintenant vient le temps du constructif : qu’est-ce qu’on fait ? Tout le monde veut rouvrir le plus vite possible ces commerces, y compris les gouvernements. Le risque étant que la crise sanitaire dure jusqu’au printemps prochain malgré les annonces d’un vaccins.

Comment aider ces commerces?

Le digital joue un rôle fondamental.

D’une part, il permet de faire du business pour tenir le choc. Les aides gouvernementales ne suffisent pas pour survivre, surtout pour les commerçants qui ont prévu leur stock pour Noël et se retrouvent avec des marchandises sur les bras.

D’autre part, il faut trouver le moyen d’ouvrir ses portes dans les règles.

S’agit-il de généraliser le click-and-collect ?

Il faut disposer d’une boutique digitale qui puisse générer du contact et un retrait en magasin. Le click-and-collect, en tant que tel, est très demandé, mais aussi encore trop peu appliqué.

Le fait de mettre en ligne un catalogue, ou de proposer un mode de paiement restent assez complexe pour les plus petits, mais des solutions simples existent et permettent de palier à ces besoins. Le temps manque mais l’adptation est nécessaire.

Simplifier l’usage du digital

Pour continuer son activité, il faut comprendre l’importance du lead (comment le valoriser, le traiter, le convertir, etc.) et celle d’avoir un site web bien référencé… Les solutions digitales doivent être simples et accessibles.

On vous explique tout!

le digital et les PME... une histoire qui se met en place dans la longueur
Un retard que l’on peut corriger…

Ces articles devraient
vous intéresser